Hong Kong est la première filiale ouverte à l'étranger par Clem'. La start-up française a choisi le quartier de Cyber Port, cluster technologique et numérique. Elle y pilotera les différents projets qui verront le jour dans les prochains mois sur Hong Kong, Singapour et la Chine. Clem' précise, dans un communiqué, que le développement commercial sur l’Asie continuera d’être opéré depuis Paris jusqu’à l’ouverture d’une seconde filiale en Chine.
 
"Tous ces projets sur lesquels se positionne Clem’ visent à déployer des services de mobilité partagée qui simplifient le quotidien des usagers en répondant à leurs besoins de déplacements personnels, pendulaires et professionnels, en complémentarité des autres infrastructures existantes", déclare le président de Clem’, Bruno Flinois dans le communiqué. Nous nous distinguons par nos capacités à réaliser
des projets sur-mesure reposant sur l’autopartage électrique covoituré, un modèle qui anticipe les nouvelles mobilités de demain."
 
Clément Pubert, 24 ans prendra les rênes de ce bureau en qualité de responsable technique des plates-formes asiatiques. Ingénieur EPITECH, il a rejoint Clem’ voici trois ans en tant qu’ingénieur R&D et a participé aux développements techniques de la plateforme clem-mobi - notamment la mise en place du système de gestion des transactions financières, ainsi qu’aux développements spécifiques liés aux différents projets lancés en France.
 
En 2016, la société MOPeasy est devenue Clem’ (CLEan Mobility), pour accélérer ses activités à l’étranger. La start-up propose des solutions d'autopartage électrique aux entreprises, acteurs de l'habitat et collectivités, mais aussi le covoiturage et la réservation de charge. Clem’ explique qu'elle est consultée dans le cadre de plusieurs grands projets de smart city et d’écomobilité sur des hubs économiques clés.
 
F.G.