Après une concertation avec les usagers, les associations et les élus locaux, le Grand Paris des bus lancé par Valérie Pécresse entre dans la dernière ligne droite. Le Conseil du Stif devrait voter, le 28 juin 2017, de la RATP pour Paris et la petite couronne.
 
Au total, 4 lignes devraient être créées et 46 sur 60, soit les deux tiers, devraient être modifiées, selon le journal
. Comme annoncé, il s'agit de renforcer la desserte des quartiers périphériques, et de réduire la densité des quartiers centraux.
 
Ainsi, le rééquilibrage profitera notamment au Nord-Est de la capitale (Belleville). Les bois de Vincennes et de Boulogne verront également leur desserte renforcée et prolongée.
 
De même, sur les 23 lignes Paris-banlieue, 6 seront modifiées dont 4 pour des prolongements dans Paris. Le Parisien cite les lignes 163 (prolongée de porte de Champerret à Pont Cardinet), 201 (de Joinville à porte Dorée), 215 (de porte de Montreuil à la gare d’Austerlitz) et 325 (de Bibliothèque à Quai de la Gare).
 
Les quatre nouvelles lignes actées seront, selon Le Parisien :
- Concorde - Aubervilliers/Saint-Denis (45) ;
- Percy-Clamart - Place d’Italie (59) ;
- Porte de la Villette - bibliothèque François Mitterrand (71) ;
- Joinville-le-Pont - Gare de Lyon (77).
 
La mise en place de ce nouveau plan du réseau de bus devrait prendre dix-huit mois, selon l'adjoint au maire de Paris en charge des transports, Christophe Najdowski, cité par Le Parisien. En effet, ces évolutions vont notamment nécessiter des aménagements de voiries, et notamment la création de nouveaux couloirs de bus, et au moins deux nouveaux centre bus dans Paris, selon Valérie Pécresse.
 
F.G.