"En validant, l’usager nous donne une information indispensable au bon fonctionnement du réseau. (...) C’est important pour adapter notre offre aux besoins des différentes catégories de populations qui utilisent quotidiennement nos bus", explique Karine Hallouin, directrice Marketing et Communication de Tice, dans un communiqué.

Ainsi, la société d’économie mixte Tice (Transports intercommunaux Centre Essonne) lance une campagne de sensibilisation à compter du 26 juin 2017 : des affiches dans les bus du réseau et sur le web, doivent faire prendre conscience aux voyageurs de l'importance de valider systématiquement leur billet dans le bus avec comme base line : "Ne pas valider, c'est pour vous le risque de voir votre bus supprimé".
 
Un geste d'autant plus indispensable qu'il a un impact financier sur Tice dans la mesure où le Stif rémunère les transporteurs en fonction du nombre de validations, ce qui a une incidence sur la qualité de transport. Il existe aussi un impact financier pour les usagers. En effet, ne pas valider son titre de transport entraîne une amende de 51,50 euros en cas de contrôle.

Plus largement, cette campagne de sensibilisation fait partie des actions mises en place par Tice dans le cadre de son plan de lutte antifraude :
  • Des opérations régulières d’incitation à la validation animées par les agents de Tice sur le terrain (notamment le 27/06 en gare d’Evry-Courcouronnes) ;
  • Le renforcement des équipes de contrôles permettant une action sur toute la plage horaire de fonctionnement des Bus (5h00-1h00) ;
  • des campagnes d’e-mailing ;
  • la fiabilisation de nos équipements.

Enfin, Tice annonce que la semaine de la mobilité, qui aura lieu au mois de septembre 2017, sera l’occasion de revenir en détail sur la nécessité de la validation avec un dépliant explicatif.
 
F.G.