Le chiffre d'affaires de la SNCF grimpe de 11,8% au premier trimestre 2011, pour atteindre 7,8 milliards d'euros.
L'ensemble des branches sont en croissance, indique le communiqué de la direction, mais les bons résultats du groupe sont surtout portés par les activités internationales de ses filiales :
  • la grande vitesse européenne (Eurostar, Thalys), avec une progression de trafic de 8%.
  • Keolis pour le transport urbain, interurbain et ferroviaire : +17 % pour l'ensemble de la branche SNCF Proximités sous l'effet de l'activité de Keolis en Grande-Bretagne, en Australie et en Allemagne. En France, les contrats urbains de Lyon, Lille et la convention avec l'Etat sur les Trains d'équilibre du territoire tirent aussi les frésultats de la branche. En revanche, les TER et Transilien n'ont connu qu'une hausse "modérée" du chiffre d'affaires du fait d'une "progression plus modeste" du trafic (+1,8% du trafic sur Transilien, -2,4% sur TER).
  • l'activité de commissionnaire de transport de SNCF Geodis (+14,1% de CA).

A périmètre et change constants, la progression du chiffre d'affaires du groupe est de 6% par rapport au premier trimestre 2010 (7 milliards d'euros) avec une hausse de 418 millions d'euros.

N.A