Après Grenoble, Paris et bientôt Lyon et Strasbourg, Lille va mettre en place la circulation différenciée dès le prochain épisode de pollution d’intensité importante (1). Le préfet du Nord a annoncé, le 18 juillet 2017, que cette décision sera prise en concertation avec le président de la Métropole européenne de Lille (MEL).
 
Parallèlement, la MEL a annoncé la généralisation du ticket de transport en commun antipollution à 1,60 euro la journée qui avait déjà été mis en place lors du pic de pollution en février 2017. Il s'agit notamment de s'adresser aux automobilistes concernés par l'interdiction de circulation. Un forfait qui existe déjà à Paris et qui a été également décidé par la métropole de Lyon au mois de juillet 2017 et fixé à 3 euros par jour.
 
Ainsi, la préfecture du Nord conseille aux habitants de la métropole lilloise ainsi qu’aux conducteurs français et européens amenés à circuler dans cette zone de se procurer un certificat Crit’Air. A ce jour, plus de 526.000 certificats ont été commandés en région Hauts-de-France, dont 270.000 pour le seul département du Nord.
 
F.G.
 
(1) Les communes concernées par la circulation différenciée : tout ou partie du territoire communal d’Hellemmes, Lambersart, Lezennes, Lille, Lomme, La Madeleine, Marcq-en-Baroeul, Marquette-lez-Lille, Mons-en-Baroeul, Ronchin, Saint-André-lez-Lille et Sequedin.