Le groupe d’ingénierie français se renforce sur sa chaîne de valeur tout en débordant au-delà des rails, sa spécialité. Systra a annoncé, le 1er septembre 2017, l’acquisition d’une société d'études américaine spécialiste du pont, International Bridge Technologies (IBT), aussitôt rebaptisée "

Difficile de se faire une idée du poids économique de cette entreprise. Sollicitée, Systra ne communique pas sur le prix d'acquisition et ne veut pas indiquer un ordre d'idée du chiffre d'affaires d'IBT dont le siège est à San Diego. La société compte en outre trois bureaux étrangers, au Québec, en France (Aix-en-Provence) et à Dubaï.

Ce rachat fournit l’opportunité à Systra de créer un véritable centre mondial d’excellence en ingénierie des ponts“, commente la filiale d'ingénierie de la SNCF et de la RATP qui "projette de rejoindre le top 10 mondial des sociétés spécialistes des ponts“. De quoi renforcer le groupe sur les projets de métro ou ferroviaires.

Au niveau mondial, plus de 60 % des ponts font partie intégrante de projets ferroviaires, cœur de métier du groupe français". Cette diversification place également Systra sur le marché américain où l’administration Trump a, en principe, prévu de nombreux investissements pour remédier au vieillissement des infrastructures. Idem au Québec où nombre de ponts sur le Saint-Laurent doivent être rénovés.

Marc Fressoz