De la solution vintage à l'auto-stop du 21e siècle. Rezo Pouce a lancé, le 21 septembre 2017, son appli mobile qui permettra de mettre en relation en temps réel conducteurs et passagers. Jusqu'ici, le service fonctionnait uniquement "à l'ancienne" avec des panneaux d'arrêts placés au bord de la route et un auto-stoppeur muni de sa fiche destination. Selon Rezo Pouce, le temps d'attente n'excède pas dix minutes pour 90% des trajets, et 5 minutes pour 50%.

Une géolocalisation en temps réel
 
Grâce au
partenariat passé avec Transdev en janvier 2016, Rezo Pouce dispose donc d'une appli mobile développée par Cityway, filiale de l'opérateur. "L'objectif est de recruter de nouveaux utilisateurs et notamment d'inciter les jeunes à utiliser notre service", a expliqué Alain Jean, gérant de la société coopérative d'intérêt collectif (SCIC) qui a pour mission d’accompagner les collectivités dans la mise en place de Rezo Pouce.
 
L'autre avantage du numérique est de permettre de "recueillir des données sur le temps d'attente aux arrêts, les kilomètres parcourus, les axes empruntés..." Autant d'informations pratiques précieuses pour améliorer le dispositif.
 
L'appli repose sur la géolocalisation. Côté conducteur, au lancement de l'appli, celui-ci voit les auto-stoppeurs à proximité et inversement, ces derniers visualisent les conducteurs dans un rayon de 30 kilomètres. Une fois inscrit, l'utilisateur, qui fait de l'auto-stop, saisit sa destination dans l'appli mobile. Lorsqu'un conducteur propose de le prendre, le passager à trois minutes pour répondre. Une fois le trajet accepté, celui-ci peut visualiser sur la carte l'automobiliste qui se rapproche, chacun pouvant accéder à la fiche de l'autre.
 
Ce service d'auto-stop imaginé par l'association Covoiturons sur le pouce, créée en 2012 par une dizaine de collectivités du Tarn-et-Garonne et de la Haute-Garonne, fonctionne sur la gratuité. Autrement dit, il n'y a pas de participation aux frais ni de commission prélevée. Rezo Pouce explique que ses valeurs reposent sur la solidarité et le partage.

 

En vert, l'implantation du service ;
en orange, les collectivités qui vont mettre en place Rezo Pouce ;
en bleu, celles qui réfléchissent à mettre en place le service.
 
Depuis, le laboratoire d'expérience né à Moissac est en train d'essaimer un peu partout en France. Rezo Pouce se concentre sur les zones peu denses où il n'y a pas ou peu de transports en commun. Aujourd'hui, le service couvre plus de 1.100 communes représentant 2,4 millions d'habitants. Alain Jean prévoit de déployer l'auto-stop sur plus de 1750 communes couvrant 4,2 millions d'habitants à fin 2018, soit 20% de la population qui vit dans le monde rural et dans le périurbain.
 
Florence Guernalec