Île-de-France Mobilités ne change pas seulement la couleur des trains – l'autorité organisatrice (AO) a dévoilé, le 19 octobre 2017, à Villeneuve-Saint-Georges, sa nouvelle signature où le gris bleu domine. L'AO de la région capitale, présidée par Valérie Pécresse, achève la révision de son organigramme. Celui-ci est désormais divisé en trois grandes directions générales adjointes placées sous l'autorité de son directeur général, Laurent Probst. Cette nouvelle organisation a été dévoilée le 20 octobre 2017.

Les trois directions générale adjointes couvrent :

1) Les études, le développement et les investissements

Elodie Hanen (39 ans) qui aura le titre de directrice générale adjointe en charge du développement dirigera, à partir de novembre 2017, cette grande direction qui élargit l'ex-direction des investissements. Jusqu'à présent directrice du développement Transverse Group chez Systra, elle a œuvré pendant plus de dix ans dans des filiales de la SNCF et de la RATP (Arep, Systra) et possède une réelle connaissance du contexte francilien, notamment du projet du Grand Paris Express. C'est le seul recrutement extérieur pour une direction générale adjointe. 
 
2 ) L’exploitation et les services aux usagers

Jean-Louis Perrin (58 ans), directeur depuis plus de cinq ans des projets d'investissement au sein de l'ex-Stif, est nommé directeur général adjoint à l’exploitation. Auparavant, il a occupé des fonctions de directeur général des services techniques dans plusieurs agglomérations. Il s’occupe donc de l’exploitation des modes de transport ferroviaire, mais aussi de l’offre de surface et multimodale de transports, de la qualité de service et de l'ensemble des services numériques et digitaux pour les voyageurs.
 
3) les finances, les contrats et les ressources
 
Julien Matabon (49 ans), secrétaire général d’Île-de-France Mobilités depuis 3 ans, est nommé directeur général adjoint aux finances et ressources. Cet ancien collaborateur du ministre des Transports Frédéric Cuvillier gérera cette entité tournée vers l'interne.

Placés pour la quasi totalité sous l'autorité des différentes directions générales adjointes, près d'une dizaine de directeurs ont été nommés
 
Alexandre Bernusset (36 ans), devient directeur des projets d’infrastructures après avoir été directeur adjoint des projets d’investissements de 2014 à 2017. Avant de rejoindre Île-de-France Mobilités, il a été, pendant trois ans, directeur au sein de l’Agence publique pour l’immobilier de la Justice (APIJ) en charge du pilotage d’opérations immobilières pour le compte du ministère de la Justice.
 
Laurence Debrincat (48 ans), devient directrice des prospectives et des études. Elle était, depuis 2003, responsable de la division études générales à la direction du développement, des affaires économiques et tarifaires du Stif.
 
Kamel Ould-Said (39 ans) est nommé directeur intermodalités, services et marketing. Il était, depuis 2016, conseiller transports auprès de la présidente de la région Valérie Pécresse. Précédemment, il a notamment occupé les fonctions de sous-directeur politique des transports et des mobilités et de chargé de mission aménagement transport auprès du directeur général des services du Conseil départemental des Yvelines entre 2012 et 2016.
 
Nunzia Paolacci (39 ans) devient directrice ferroviaire après deux ans passés comme responsable de la division offre ferroviaire au sein de l'autorité organisatrice. Elle a d'abord débuté sa carrière au sein du ministère des Transports où elle y a passé six ans puis elle a rejoint le groupe EDF en travaillant à l’Agence logistique nationale et au Centre national d’équipement nucléaire durant six ans.
 
Pierre Ravier (44 ans), directeur du transport ferroviaire à l'Arafer depuis 2011, rejoint Île-de-France Mobilités en qualité de directeur des mobilités de surface. Cette recrue, dont le départ risque de désorganiser provisoirement l'Arafer sur le dossier lourd du ferroviaire, sera chargée d'organiser l'ouverture progressive à la concurrence du marché des bus et tramways exploités actuellement par la RATP.

Emmanuel Grandjean (45 ans) devient directeur ressources et process. Il était, depuis 2007, chef de la division affaires juridiques, marchés publics et patrimoine d’Île-de-France Mobilités. De 2002 et 2007, il avait été directeur des services juridiques, des marchés publics et des assurances du Havre et de son agglo.
 
Par ailleurs, Olivier François (40 ans) devient directeur de cabinet du directeur général d’Île-de-France Mobilités, Laurent Probst. Secrétaire du conseil d’administration depuis 2012, il continue également à assurer cette même fonction en parallèle dans la nouvelle organisation. Avant de rejoindre le Stif, il a été responsable du service des assemblées de la communauté d’agglomération Plaine Commune durant sept ans.
 
Jean-Christophe Monnet (55 ans), délégué en charge des relations usagers, institutionnelles et internationales depuis 2012, devient directeur des relations avec les voyageurs et les territoires d’Île-de-France Mobilités pour renforcer le dialogue et la concertation  avec les usagers et les associations qui les représentent, mais aussi coordonner et développer les relations avec tous les territoires franciliens.
 
Enfin, Île-de-France Mobilités recrute chez JCDecaux son nouveau directeur de la communication. Il s'agit de Xavier Guepet (43 ans), qui était jusqu'ici directeur de la communication institutionnelle du groupe familial.
 
Marc Fressoz