Opérateur à Rennes depuis 1998, Keolis s'est vu renouveler l'exploitation du réseau STAR pour sept ans supplémentaires. Le nouveau contrat générera un chiffre d’affaires cumulé de 960 millions d’euros. En outre, le nombre de collaborateurs de Keolis Rennes passera de 1.000 à 1.150. Le réseau STAR dessert 43 communes qui représente un bassin de population 445.000 habitants.
 
La nouvelle délégation de service public (DSP) qui débutera le 1er janvier 2018, sera axée sur "l’innovation et la transition énergétique", selon le communiqué de l'opérateur. "L'objectif est d'enrichir l’offre de mobilité du réseau STAR de Rennes Métropole afin de constituer une véritable alternative à la voiture solo. L’augmentation de fréquentation visée est de 32%, pour passer de 85 millions de voyages annuels en 2018 à 112 millions en 2024."
 
Pour y parvenir, Keolis sera chargé d'opérer les différents "services de mobilité" en intégrant une nouvelle ligne de métro en 2020, et parallèlement une restructuration du réseau de bus : un million de kilomètres supplémentaires pour les lignes métropolitaines (extra rocade) en rabattement des pôles d'échange du métro, une baisse de nombre de bus intra rocade, une extension des horaires en soirée pour les lignes deservant les communes de plus de 6.000 habitants.

De nouveaux modes à intégrer
 
La DSP prévoit l'ajout de nouveaux modes : le covoiturage dynamique, une optimisation de l'offre de vélos en libre-service (700) – auparavant marché public – avec un développement de la location longue durée de vélos à assistance électrique (1800 VAE) et la création d'un service de location courte durée et la gestion de la maison du vélo.
 
S'agissant de l'innovation, l'exploitant devra lancer, en amrs 2018, une nouvelle appli mobile qui rassemble les différents services de mobilité, mais aussi les "informations utiles" comme la congestion routière, la météo ou encore les horaires de cinéma. Plus classiquement, cette appli comportera un calculateur d'itinéraires, l'information voyagerus , l'achat et le rechargement de titres.

En route vers le 100% électrique
 
Keolis sera également chargé de mettre en place une nouvelle billettique à partir de 2019. Il s'agira de développer les fonctionnalités du passe Korrigo qui regroupe déplacements et services du quotidien (accès à la bibliothèque et au Crous pour les étudiants, par exemple) sur une même carte. Parallèlement, des portillons d’accès seront installés dans le métro afin de lutter contre la fraude.
 
Concernant la transition énergétique, Rennes Métropole prévoit de tester huit véhicules électriques BlueBus du groupe Bolloré (sept bus standard et un articulé) entre 2018 et 2020 pour un déploiement de bus électriques à partir de 2021.

Florence Guernalec