Paris est la première ville européenne à être intégrée à la plate-forme open data . Les données agrégées et anonymisées montrent les temps de trajet par zone issus des courses des chauffeurs Uber. L'entreprise a repris les délimitations utilisées habituellement utilisées par les urbanistes (IRIS et communes)
 
Le VTCiste vise les élus locaux, urbanistes et les décideurs privés  "pour les aider à mieux comprendre les besoins en transports de leurs villes et comment mieux investir dans de nouvelles infrastructures".

"Nous sommes heureux d’être parmi les premiers partenaires d’Uber sur cette nouvelle plate-forme. Nous souhaitons mobiliser autant de sources de données que possible pour lutter contre la congestion, améliorer les infrastructures, et rendre nos routes plus sûres pour chaque visiteur et habitant de la capitale de notre pays", explique Muriel Browser, la maire de Washington DC sur le site d'Uber Movement.
 
"Nous continuerons à échanger avec les collectivités, les urbanistes et les citoyens pour améliorer Uber Movement", explique l'entreprise sans son communiqué. Uber annonce d'ores et déjà que d'autres villes françaises vont intégrer sa plate-forme open data et que d'autres fonctionnalités seront ajoutées.


F.G.
 
 
Google investit dans Lyft
 
Le principal concurrent d'Uber aux États-Unis, Lyft a annoncé avoir levé 1 milliard de dollars auprès notamment de CapitalG, le fonds d'investissement d'Alphabet, la maison mère de Google qui devient ainsi l'un des principaux actionnaires du VTCiste.
 
Lyft, qui est désormais valorisé 11 milliards de dollars, revendique de couvrir 95% de la population aux États-Unis.