Ce n'est pas une surprise, mais une confirmation. La Confédération nationale de la mobilité (CNM), dont la FNTV est membre fondateur, est désormais compétente sur l'ensemble du champ de la convention collective nationale des transports routiers et activités auxiliaires du transport puisqu'elle est reconnue par l'État parmi les organisations professionnelles d'employeurs représentatives.
 
Sont considérées comme représentatives, selon la loi du 5 mars 2014, les organisations patronales qui rassemblent au moins 8% des entreprises qui adhèrent à toutes les organisations professionnelles.
a, selon ces critères, retenu quatre organisations patronales – FNTR, TLF, CNM et OTRE – issues des transports routiers et activités auxiliaires du transport.

Leur poids, pour l'opposition à l'extension des accords collectifs, est le suivant :
- Fédération nationale des transports routiers (FNTR) : 43,90% ;
- Union des entreprises de transport et de logistique de France (TLF) : 28,87% ;
- Confédération nationale de la mobilité (CNM) : 16,62% ;
- Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE) : 10,61%.

Cette reconnaissance fait suite à la première mesure de l'audience des branches professionnelles prévue par la loi du 5 mars 2014, à l'instar de ce qui existait déjà pour les organisations syndicales.  
 
La CNM a été constituée le 27 octobre 2014 et annoncé officiellement sa création en décembre, dans le but de rassembler plusieurs organisations patronales qui, prises séparément, n'étaient pas considérés comme représentatives selon la loi du 5 mars 2014.
 
La CNM est composée de la Fédération Nationale des Transports de Voyageurs (FNTV), de la Chambre Nationale des Services d'Ambulances (CNSA) et de la Fédération des Entreprises de la Sécurité Fiduciaire (FEDESFI).
 
F.G.