Drivy traverse la Manche et s'implante à Londres. Le service d'autopartage entre particuliers annonce plus de 100 voitures à la location dans la capitale britannique dont une trentaine équipées de la technologie Drivy Open. Ce boîtier électronique installé dans les véhicules permet de déverrouiller les portes avec un smartphone. Son objectif ? Couvrir les grandes villes du Royaume-Uni d'ici à la fin 2018.
 
Le français est désormais présent dans six pays. Outre la France, le service d'autopartage entre particuliers est implanté en Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, et désormais au Royaume-Uni. Drivy revendique un total plus de 50.000 voitures à louer et 1,5 million d'utilisateurs.
 
En avril 2016, la start-up avait levé
31 millions d'euros et annonçait déjà s'intéresser au Royaume-Uni et à la Belgique, mais aussi à d'autres marchés européens comme l'Italie, le Portugal ou encore les Pays-Bas.
 
F.G