"Nous sommes convaincus que l’intégration de ces nouvelles offres à notre palette de services de transport public est la clé pour développer des solutions de mobilité innovantes", commente Jean-Pierre Farandou, président de Keolis dans un communiqué. L'opérateur de transport vient d'investir 12 millions d'euros dans Onepark, une plate-forme digitale spécialisée dans la réservation de places de parkings en ligne. Un second tour de table après avoir participé au premier de 2,5 millions en février 2016.
 
Avec cette levée de fonds, la start-up va renforcer son maillage sur le territoire national et accélérer son implantation dans les grandes agglomérations européennes. Son objectif ? Passer de 850 parkings aujourd'hui à 5.000 à court terme.

Déjà implanté en Espagne, au Benelux et en Suisse, Onepark envisage l'ouverture de bureaux à Berlin et Milan. Onepark est déjà présent dans 100 villes en France via plus de 700 parkings. La start-up agrège, sur le web et mobile, l’offre des parkings publics (gares Effia, filiale de Keolis, et d’aéroports...) et des parkings privés (hôtels, entreprises, bailleurs sociaux et immobiliers…).

La société prévoit également la refonte globale de l’expérience utilisateur sur sa plate-forme digitale. "Au-delà du renforcement de notre position de leader, nous souhaitons nous imposer comme l’acteur référent de la consolidation de ce marché. Dans cette optique, nous serons attentifs à toutes les opportunités de croissance externe qui pourront se présenter", explique David Vanden Born, dg et cofondateur de Onepark.
 
Onepark revendique plus de 100.000 heures de stationnement vendues par jour.

F.G.