A nouveaux enjeux, nouvelle identité. Le promoteur du tunnel sous la Manche "s’est transformé depuis dix ans et est désormais armé pour répondre aux défis posés par les nouvelles mobilités", justifie Jacques Gounon, PDG du Groupe dans un communiqué.
 
Un nouveau nom censé évoquer "la dynamique des échanges et des liens", et marquer "l’entrée du groupe dans une ère nouvelle d’infrastructures de mobilité". L'objectif ? "Continuer à générer de la croissance en proposant à nos clients des solutions à forte valeur ajoutée, comme le montre le potentiel du projet ElecLink", a résumé Jacques Gounon.
 
Getlink regroupe les activités des marques commerciales suivantes :
· Eurotunnel, leader des échanges transmanches sous ses marques Eurotunnel Le Shuttle et Eurotunnel Le Shuttle Freight ;
· Europorte, premier opérateur privé de fret ferroviaire en France ;
·ElecLink, future interconnexion électrique entre la Grande-Bretagne et la France ;
· CIFFCO, le premier centre de formation privé dédié aux métiers du ferroviaire.
 
"Avec un chiffre d'affaires de plus d’un milliard d’euros, une marge opérationnelle de 50% et des cash-flow prédictibles jusqu’en 2086, Getlink a su démontrer la pertinence et la résilience de son modèle économique", assure Jacqes Gounon.
 
Getlink, 3.300 collaborateurs, transporte, chaque année, plus de vingt millions de passagers, 1,6 million de camions, 2,6 millions de voitures, près de 2 milliards de tonnes-kilomètre de marchandises et bientôt 1 giga watt d’électricité.

F.G.