"Nous développerons les transports en commun grâce à une taxe sur les poids lourds en transit qui usent nos infrastructures et polluent notre air", a indiqué le président de la région PACA Renaud Muselier à la presse en marge de la première édition de la rencontre internationale "Méditerranée du futur", sur le thème du climat.

"Notre région doit devenir le moteur des accords sur le climat", a déclaré Renaud Muselier qui entend "faire de Provence-Alpes-Côte-d'Azur la région du bien-être en lui permettant d'avoir une COP d'avance". La région Paca va ainsi consacrer 20% de son budget 2018 à l'environnement, et ce montant atteindra "30% à la fin de mon mandat", a également affirmé Renaud Muselier qui détaillera les mesures prises, en annonçant, le 8 décembre, un "grand plan climat".

En place dans plusieurs pays, une taxe poids-lourds, connue sous le nom d'écotaxe, avait été abandonnée, notamment en raison de la fronde des Bonnets rouges en Bretagne, lors du quinquennat Hollande, en 2013. Dans son livre blanc sur la mobilité publié le 16 novembre 2017, Régions de France propose d'expérimenter de nouvelles
"redevances régionales d'infrastructures" de type écotaxe afin de faire face au désengagement de l'État et à leurs responsabilités accrues.
 
F.G. (d'après AFP)