"On siffle la fin de la récréation", a annoncé le vice-président de la région chargé des transports, Philippe Fournié, qui réclame également à la SNCF "d'indemniser les abonnés" à cette liaison, l'une des plus fréquentées de France avec plus de 15.000 voyageurs quotidiens.

Selon l'élu "la situation n'a jamais été aussi compliquée sur cette ligne" où les voyageurs se plaignent de retards et dysfonctionnements quotidiens. Philippe Fournié a indiqué qu'il se rendra début décembre à Chartres pour rencontrer les responsables de la SNCF.

Déjà, en 2014, le président (PS) de la région Centre-Val de Loire François Bonneau estimait que "la manière dont la SNCF exécute la convention n'est pas satisfaisante". Au gel des versements, la région avait alors préféré la mise en oeuvre des pénalités prévues par le contrat.

AFP