Et de trois ! Après Gobee.bike en octobre et oBike en novembre, c’est au tour du chinois ofo de se lancer à Paris. L'entreprise va équiper progressivement la capitale de plusieurs centaines de ses vélos jaunes. Même principe que ses concurrents : le service de vélos partagés sans stations et sans abonnement fonctionne avec un smartphone.

En effet, l'utilisateur géolocalise, via l'application mobile ofo, le vélo, puis scanne le QR code pour déverrouiller le cadenas connecté et peut commencer son trajet. Lorsque l’usager arrive à destination, il gare le vélo puis abaisse le verrou situé à l'arrière. Les vélos ofo sont équipés de trois vitesses contrairement à ses  deux concurrents.

L'accès au service se fait en deux clics sans abonnement. Le service sera facturé, à l'usage, 50 centimes d'euros par tranche de vingt minutes. Pour son lancement, les Parisiens pourront essayer gratuitement les vélos puisque les 40 premières minutes seront offertes jusqu'au 31 décembre.

Ofo souligne qu’il incitera ses utilisateurs à favoriser les bonnes pratiques respectueuses de la ville et des riverains. L'entreprise s'engage auprès des collectivités à respecter une charte de service, en toute transparence. ofo travaille avec la Ville de Paris pour nourrir sa réflexion sur ces bonnes pratiques.

Ofo annonce être en discussion avec d'autres villes françaises. A ce jour, ses vélos jaunes jaunes sont déjà connus à l'étranger puisque le service est présent dans 200 grandes villes en Asie, aux États-Unis et en Europe. L'entreprise compte plus de 200 millions d'utilisateurs et 4 milliards de trajets à travers le monde. 

F.G.