Un consortium constitué de RATP Dev et Keolis, associés à Hamad Group, un partenaire local, va exploiter pendant vingt ans un réseau de trois lignes de métro automatique (fournis par les japonais Kinki Sharyo et Mitsubishi) dans la capitale Doha et des tramways (fournis par le français Alstom) dans la ville nouvelle de Lusail, en construction à proximité.

Concrètement, les deux groupes français apporteront leur savoir-faire à ce consortium baptisé RKH Qitarat, dont ils détiennent ensemble 49% du capital. Le double réseau de métro et tramway doit entrer en service entre fin 2018 et 2020.
 
Keolis et RATP Dev étaient en lice au Qatar contre Transdev, la Deutsche Bahn (les chemins de fer allemands) et sa filiale Arriva, le hongkongais MTR, le britannique Serco (exploitant, dans la région, du métro de Dubai) et les japonais JR West et Mitsubishi.

Dans la région, RATP Dev est donné favori pour l'exploitation du futur métro automatique de Riyad, face à Keolis, MTR et l'italien Ansaldo, selon des informations de presse. La filiale de la Régie y a déjà décroché un méga-contrat pour y faire rouler des bus.
 
F.G. (d'après AFP)