La décarbonisation de tous les modes de transport d'ici à 2050, est un objectif atteignable, mais il faut agir dès maintenant pour permettre une transformation complète de ce secteur clé dans les décennies à venir. C'est notamment la conclusion du One Planet Summit, organisé par Emmanuel Macron, le président du groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, et le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, le 12 décembre à Paris.

Ainsi, le Portugal, les Pays-Bas, le Costa Rica et la France ont pris l'initiative de créer une alliance pour la décarbonation des transports (TDA) avec Alstom, Michelin et le producteur d'énergies renouvelables Itaipu Binacional. Le but ? Favoriser une transformation profonde de la mobilité en soutien à l'accord climatique de Paris (qui s'est fixé pour objectif de maintenir l’augmentation de la température mondiale bien en dessous de deux degrés). En tant qu'avant-garde, les acteurs de la TDA seront les porte-paroles d'actions ambitieuses en matière de changement climatique dans le cadre du dialogue de "Talanoa", lancé à la COP23. 

Lors du One Planet Summit, la Suède, la Norvège, la Finlande, la Nouvelle-Zélande, la Ville de Paris, l'État du Colorado, le C40 Cities Climate Leadership Group, la SNCF, Ernst & Young (EY), Géodis et Renault-Nissan ont annoncé leur soutien à la TDA. En outre, le Forum international des transports et l'Agence internationale de l'énergie se sont déclarés prêts à collaborer avec l'alliance, sur la base de leurs outils et activités respectifs. 

Cette alliance s'appuie sur
élaborée par le Paris Process on Mobility and Climate (PPMC), avec la communauté de transports en février 2017 : des solutions rentables pour la décarbonation des transports de passagers et de marchandises sont disponibles et ont été testées à grande échelle, indique le PPMC. Mais des politiques nationales et urbaines concertées, ainsi que des actions des acteurs privés, sont nécessaires pour éviter les déplacements inutiles, passer à des modes efficaces et améliorer les véhicules et les carburants. 
 
La première réunion de l'alliance organisée par le gouvernement du Portugal se tiendra à Lisbonne fin février 2018.
 
F.G.