Pendant l'enquête d'utilité publique (EUP), les Parisiens peuvent contribuer au projet de réaménagement des voies sur berges en déposant leurs suggestions, propositions et remarques dans les registres mis à leur disposition dans les mairies des 10 arrondissements riverains de la Seine et à l'Hôtel de Ville.
Et rencontrer la commission d'enquête qui tiendra trois permanences dans chacun de ces lieux.
 
Une exposition présentant le projet doit être installée dans les 20 mairies d'arrondissement et au salon d'accueil de l'Hôtel de Ville. 

Au total 15 hectares, dont 4,5 en bord de fleuve, "seront totalement rendus aux usages sans voiture d'ici à 20123", avait déclaré Betrabd Delanöé, le maire de Paris, le 13 avril 2010, en présentant son plan d'aménagement.


40 000 véhicules par jour contre 2 km piétonniers et des cafés flottants

Actuellement sur la rive droite (voie Georges Pompidou), les quais bas sont une véritable autoroute seulement coupée l'été pour y installer Paris Plages. 40 000 véhicules circulent par jour et 4 000 par heure aux heures de pointe.

Rive gauche, le trafic est moins lourd : 2 000 véhicules par heure en période de pointe sur les berges. C'est de ce côté ci de la Seine que le maire propose de fermer un tronçon de plus de 2 km (4,5 ha) aux voitures, du musée d'Orsay jusqu'au Pont de l'Alma. Pour y installer des espaces piétonniers et des cafés flottants.

La mairie assure que ce changement entraînera un temps de parcours augmenté de seulement 6 minutes pour traverser Paris en voiture viades voies... moins rapides.

Nathalie Arensonas

Pour consulter le projet et l'agenda des réunions :