Qu'ils l'utilisent un peu ou même jamais, les Français interrogés (1) ont une bonne opinion du TER. Ils sont 70% à le déclarer.
En revanche, plus ils prennent les trains, plus ils deviennent critiques : 63 % des utilisateurs réguliers en ont une bonne opinion, 37% une mauvaise.

Quels sont les atouts du TER ? Il apparaît écologique aux yeux de plus de 9 personnes sur 10, bien interconnecté aux autres transports collectifs (pour 76 % des usagers), reposant (pour 80 % des sondés, mais pour seulement 70 % des voyageurs franciliens).

Pour ceux qui l'utilisent, le TER permet de gagner du temps par rapport à un trajet en voiture. Il est confortable, rapide, les gares sont jugées propres et la sécurité bonne dans les gares ou à bord (pour près de 7 personnes sur 10.)


Peu d'information en cas de perturbation

Seul hic, seulement 54 % des usagers pensent que ce service ferroviaire permet d'être à l'heure pour sûr. Traduction d'un ras le bol grandissant, 20 % des utilisateurs ne sont "pas satisfaits du tout" de la ponctualité et une majorité (54%) souffre des retards.

Autre point à améliorer pour l'opérateur SNCF, l'information délivrée en cas de perturbation. Cette information est jugée satisfaisante que par 32% des voyageurs, qui sont particulièrement mécontents en Ile-de-France. 


Pas de coiffeur mais des trains à l'heure

La direction de Gares & Connexions, une branche de la SNCF, va devoir redoubler d'efforts car moins de deux usagers sur trois sont satisfaits de l'accueil dans les gares en termes de confort et d'attente. Le développement des services et commerce en gare n'est pas une priorité pour la moitié des gens, même si la quasi totalité des voyageurs est heureuse d'y trouver un marchand de journaux.
En revanche les commerces non alimentaires ne sont pas très attendus, tout comme les coiffeurs. La présence de crêche est jugée utile par 57 % des parents d'enfants de moins de 10 ans (lire l'article sur ces services).


Billets trop chers

Enfin, un point qui a fait réagir les autorités organisatrices aux Etats généraux du ferroviaire : les prix du billet de  TER - qui ne couvre environ qu'un tiers du coût du transport - sont jugés trop cher par le public. 41 % seulement en sont satisfaits. Les moins de 35 ans ont plus de peine ( 51 % contre 58 % au dela de cet âge) à trouver le prix justifié. Une particularité que l'institut de sondage explique par la plus grande sensibilité des jeunes à la culture de la gratuité répandue par internet.

Cerise sur le gâteau pour les élus régionaux récompensés de leurs efforts en matière de rail. Les Français ne sont pas ingrats : un sur deux sait que les régions investissent pour les TER. Et la grande majorité des Français reconnaît que leurs élus ont contribué à améliorer le transport ferroviaire régional.

Marc Fressoz



Sondage Ipsos réalisé pour l'ARF par internet du 2 au 13 septembre 2011 auprès d'un échantillon représentatif de la population de 981 personnes et d'un échantillon de 1000 personnes qui empruntent au moins une fois par mois les transports ferroviaires régionaux.