Twizy Way est un libre service intégral. Pas de réservation: le salarié habilité glisse son badge sur le pare-brise pour débloquer la voiture. Puis il s'installe dans l'habitable dépourvu de portes. Le Twizy est destiné à des trajets simples comme se rendre à une réunion à l'autre bout du site (70 hectares, plus de 2 kilomètres de longueur) ou se rendre dans son laboratoire. Une fois à destination, stationné sur une des 100 places dédiées, le Twizy est libéré et peut être utilisé pour une autre usage.

Comparée aux vélos qui sont aussi proposés aux salariés, la voiture électrique est conviviale (on peut s'y mettre à deux), protégée de la pluie et pratique pour transporter des ordinateurs ou des paquets. Elle est légère et sobre, la recharge pouvant se faire sur une prise domestique de type E. Le conducteur doit seulement avoir suivi une petite formation et signé une charte d'usage.


De 75% à 36% d'autosolistes

Le système, lancé le 10 avril 2013, est une première pour Renault dans un site fermé d'entreprise. Le constructeur a vendu les véhicules mais se charge des batteries et du système d'autopartage, moyennant une contribution mensuelle. Il mène une autre opération à Saint-Quentin-en-Yvelines, en milieu ouvert.

Pour le CEA, ces vingt voitures ne sont qu'une composante d'un PDE très volontariste et ambitieux. Soucieux de montrer son engagement citoyen dans la mobilité durable et dans l'innovation, le CEA a multiplié les actions pour inciter ses 4000 salariés à changer leurs habitudes de transport, en dehors et sur son site. Avec succès: en dix ans, la part des salariés "autosolistes" est tombée de 75% à 36,4%.


L'autopartage sous toutes ces formes

Ce PDE entre maintenant dans sa troisième phase. Pour atteindre l'objectif de 25% d'autosolistes, le CEA déploie toutes les formes possibles d'autopartage. Depuis 2012, les salariés disposent ainsi, sur le site, d'une station de Citélib, le système d'autopartage mis en service sur toute la ville. Ils peuvent aussi utiliser un système appelé Lisa, pour leurs déplacements entre le site et l'extérieur pour leurs missions professionnelles.

Twizy Way a été expérimenté trois mois avec 150 salariés pilotes. "Une enquête révèle qu'il y a de nombreux déplacements sur le site dans la journée. L'attente des salariés pour utiliser le Twizy est grande", explique Bruno Renard, responsable du PDE.

Le PDE a utilisé tous les outils connus pour inciter les salariés à marcher, à pédaler et à emprunter davantage les transports publics. L'une des actions phares, en 2009, a consisté à financer 85% du prix des abonnements aux transports collectifs. L'opération, qui a fait exploser la fréquentation des bus et tramways, a un coût important, qui est toutefois compensé en partie par la suppression des bus de ramassage des salariés. 

Trois navettes électriques permettent à ces derniers de rejoindre leur laboratoire depuis les entrées du site desservies par les transports en commun.

Le CEA est associé depuis le 16 avril 2013 à un plan interentreprises de déplacement d'entreprise (PDIE) auquel participent 16 établissements du secteur de la presqu'île, représentant 16 000 salariés.

Hasard de calendrier: la ville et l’agglomération grenobloise ont annoncé le 5 mars 2013 le lancement prochain d’un nouveau système de libre service, avec des i-roads, ces petits véhicules électriques à trois roues fabriqués par Toyota.


Hélène Giraud