"Cette levée de fonds va nous permettre d’avoir les moyens de nos ambitions, c’est-à-dire le développement hors de Paris et à l’étranger, ainsi que l’accélération de la commercialisation de l’offre Entreprises, qui rencontre déjà un franc succès", a commenté Yann Hascoët, PDG et cofondateur de Chauffeur-Privé, dans un communiqué.

L’entreprise de VTC (voiture de transport avec chauffeur) a, ainsi, levé 5 millions d’euros auprès de XAnge Private Equity, filiale de la Banque Postale, et de CM-CIC Capital Privé (groupe Crédit Mutuel-CIC). Concrètement, cette augmentation de capital va lui permettre d’agrandir sa flotte de véhicules et d’accélérer son développement commercial.

"Nous allons continuer à innover, de la même manière que nous avons été les premiers à proposer des prix forfaitaires sur toutes les courses. Nous avons prévu de nombreuses innovations techniques, mais aussi des nouveautés sur le service, dont le service après-vente. Celui-ci est souvent traité comme un centre de coûts et non comme une opportunité fabuleuse de fidéliser les clients", a ajouté Yann Hascoët.

Lancée début 2012, la start-up est, désormais, valorisée à 25 millions d’euros. Sur un marché qui compte , Chauffeur-Privé revendique un chiffre d’affaires, en 2014, compris entre 15 et 20 millions d’euros, plus de 300 000 clients dans plus de 68 villes de France. Yann Hascoët affirme que l’entreprise est rentable depuis près de deux ans.

Florence Guernalec