Quelle est la motivation principale pou utiliser un VTC ? 40% des usagers interrogés par (1) répondent que "c'est plus pratique que le taxi", 29% que" c'est moins cher que le taxi", et seulement 12% que "c'est plus pratique que les transports en commun".
 
Ainsi, le moyen de transport dont la fréquence d’usage diminue le plus depuis l’adoption des VTC est le taxi : avant d’utiliser les VTC, les usagers utilisaient le taxi 2,2 jours par mois en moyenne ; aujourd’hui, ils l’utilisent 0,5 jour par mois. En moyenne, les usagers prennent les transports en commun un jour de moins chaque mois, mais ils continuent de les prendre 13,5 jours par mois.
Des résultats qui confirment
le sondage OpinionWay qui montre que les VTC piochent dans la clientèle de taxis.
 
Explication : les déplacements effectué en VTC sont assez similaires à ceux réalisés en taxi dans les grandes agglomérations françaises que ce soit en termes de :
- durée moyenne du trajet (21 minutes en VTC contre 22 en taxi) ;
- distance moyenne parcourue (9 kilomètres contre 10) ;
- coût moyen de la course (20 euros contre 22) ;
- taux d'occupation du véhicule (1,7 passager dans les deux cas)

Les VTC privilégiés sur les trajets nocturnes
 
En revanche, les VTC sont davantage utilisés que les taxis la nuit : 60% des trajets sont effectués entre 20h00 et 8h00 du matin contre 41% pour les taxis. Ainsi, les VTC apparaissent comme un mode de déplacement complémentaire pour les sorties nocturnes. C'est d'ailleurs le créneau du controversé service Heetch.
 
Surtout, les VTC permettent à leurs usagers de réaliser des activités qu’ils n’auraient pas pu faire sans la possibilité de se déplacer en VTC. En effet, un tiers des répondants considèrent que, de manière générale, depuis qu’ils utilisent les services de VTC, ils réalisent des déplacements qu’ils ne réalisaient pas auparavant.
 
Selon ces usagers, 12% des déplacements réalisés entre 2h00 et 6h00 du matin n’auraient pas pu être réalisés avec un autre mode que les VTC, contre seulement 7% des trajets réalisés entre 8h00 et 20h00 ; 11% des trajets pour des sorties n’auraient pas pu être réalisés autrement qu’en VTC, contre seulement 5% des déplacements vers ou depuis les gares et aéroports.
 
Ainsi, l'étude en conclut qu'"en permettant cette mobilité nocturne liée aux sorties, les VTC ont très vraisemblablement un impact positif sur l’activité économique, en particulier en centre-ville".
 
Florence Guernalec

 
(1) L'enquête réalisée par le bureau de recherche 6t pour le compte de l'Ademe a été réalisée du 10 décembre 2015 au 22 mars 2016 sous forme d'un questionnaire internet auto-administré auprès d'usagers des services Snapcar, Uber et AlloCab ayant utilisé au moins une fois leur service dans les douze derniers mois précédant le questionnaire. Au total, 6626 personnes ont complété l'enquête.
Ponctuellement, les données obtenues via l’enquête sont mises en regard avec des données concernant les usagers du taxi. Ces données proviennent d’une enquête par sondage réalisée en 2015 auprès de 990 usagers du taxi en France.