Après Paris, Lyon, Marseille, Nice et Cannes, le service de VTC a ouvert Toulouse et Monaco en juillet 2016. Déjà présent dans 200 villes réparties dans 50 pays, Blacklane cible notamment les voyageurs d'affaires et une clientèle haut de gamme avec son service client multilingue et ses véhicules first et business class Mercedes.
 
A Toulouse, Blacklane vise la clientèle de la "vallée de l'aérospace", 130 000 emplois au total. Et son aéroport, le sixième de France pour sa fréquentation avec 8 millions de passagers en 2015. Dans la principauté de Monaco, la start-up lorgne sur la clientèle venue assister aux 700 événements organisés par an. Rendez-vous d'affaires, conférences et expositions représentent 30% de l'activité touristique.
 
Daimler, partenaire de poids
 
Cet été 2016, Blacklane a levé une dizaine de millions d'euros auprès de ses investisseurs historiques, RI Digital Ventures, b-to-v, Alstin et Daimler Mobility Services, partenaire stratégique le plus important de la start-up allemande.
 
"Nous voulons offrir à nos clients des services de mobilités flexibles et innovants. Notre investissement dans Blacklane en tant que service de chauffeurs professionnels global fait partie intégrale de cette stratégie. Daimler Financial Services a investi près de 500 millions d’euros dans les services de mobilité au cours des dernières années et nous sommes prêts à continuer à investir dans ce domaine", explique Klaus Entenmann, président de Daimler Financial Services dans un communiqué.
 
Cette levée de fonds doit notamment permettre à Blacklane d'accélérer son expansion en Asie-Pacifique et au Moyen-Orient. La start-up annonce le lancement d'une douzaine de nouvelles villes en 2016 sans préciser lesquelles. Blacklane compte également diversifier son offre avec de nouvelles catégories de véhicules.

Florence Guernalec