"C'est une nouvelle façon d'aller au travail tous les jours", a résumé Benjamin Cardoso, fondateur du VTC LeCab lors de la conférence de presse. Le service de transport partagé à la demande PLUS cible clairement les "autosolistes". Lancé le 31 janvier 2017 à Paris, le service fonctionne ainsi du lundi au vendredi de 7h00 à 21h00 avec des Mercedes classe V qui peuvent transporter jusqu'à six personnes. "Nous avons l'ambition d'entrer dans le quotidien des utilisateur", a insisté Benjamin Cardoso.
 
Le client paie une somme fixe, 5 euros (même en heures de pointe) quelle que soit la distance. Il lui suffit de réserver une course en entrant l'adresse de départ et celle d'arrivée sur l'appli LeCab. Ensuite, un GPS guide le client au point de rencontre. Quelle différence avec d'autres services similaires ? "L'expérience utilisateur", répond Benjamin Cardoso. Le chauffeur ne fait pas de détours, le trajet est donc optimisé. Et la disponibilité du service : PLUS garantit un temps de réponse très court.
 
Un outil prédictif
 
LeCab s'appuie sur la start-up Via qui a développé une technologie propriétaire qui lui permet d'optimiser le temps de course en temps réel, et donc son coût. Concrètement, pour éviter au chauffeur de faire des détours pour prendre un client, ce dernier se rend à pied au point de rencontre. En outre, le trajet s'adapte, en temps réel, au trafic. Et est donc susceptible de changer d'un jour à l'autre. L'outil permet enfin d'anticiper la demande via le machine learning. "La mission de Via est de révolutionner le transport conventionnel fondé sur des trajets et horaires fixes en créant un réseau entièrement dynamique et optimisé...", explique Oren Shoval, cofondateur de Via.
 
Un modèle à reproduire
 
Via a déjà éprouvé sa technologie dans d'autres villes à l'étranger – New York, Chicago et Washington DC. La start-up revendique 1 million d'utilisateurs et 10 millions de trajets depuis son lancement en septembre 2013 à NY. Actuellement, 40.000 personnes utilisent, chaque jour, son service de transport partagé dans Big Apple.
 
Keolis apporte un soutien capitalistique et stratégique. Actionnaire de LeCab depuis mars 2016, le groupe français a participé à la dernière levée de fonds de Via. "C'est le chaînon manquant entre le transport privé et les transports en commun. Nous croyons que ce service est réplicable", a expliqué Laurent Kocher, directeur exécutif innovation, marketing et service du groupe Keolis.
 
Un trajet à 1 euro
 
Pour le lancement, LeCab dit avoir mobilisé une centaine de chauffeurs qui tournent dans Paris, soit 600 places disponibles. Au démarrage, ceux-ci seront rémunérés à l'heure. Le Cab assure avoir fixé un taux horaire supérieur à celui actuellement constaté. A terme, le VTC compte revenir au système classique de partage de la recette.
 
Dans un premier temps, PLUS ne sera disponible que dans l'ouest de Paris pour roder le service avant de s'étendre à la capitale, La Défense, Boulogne-Billancourt et Neuilly. Néanmoins, en dehors de cette zone de lancement, les clients pourront bénéficier d'un service similaire 7jours/7, 24 heures/24 via son offre miniLeCab avec un tarif connu à l'avance, 30% moins cher que le prix habituel. Au démarrage, PLUS sera à 1 euro par trajet jusqu'au 21 février 2017.
 
Florence Guernalec