"Notre ennemi, ce sont les premiers kilomètres. Si nous parvenons à y apporter une solution, nous avons des chances de convaincre les voyageurs de prendre le train", a expliqué le président de la SNCF, Guillaume Pepy, lors du séminaire SNCF-RFF organisé le 10 septembre 2014.

Ainsi, l’entreprise développe tous azimuts son offre porte-à-porte :
- covoiturage avec le lancement d’iDVROOM (positionnement sur la courte distance) ;
- autopartage dans les gares avec le partenariats récents passés avec Tripndrive (voitures de particuliers) et Wattmobile (deux et quatre roues électriques) et expérimentation TER+voiture en libre-service en Rhône-Alpes;
- réservation de taxis ou de VTC avec le déploiement de son offre iDCAB (service présent dans les 27 principales gares TGV depuis juillet 2014) ;
- location de voitures avec le renouvellement du contrat avec Avis.

iDPASS

Parallèlement, la SNCF facilite cette multimodalité avec le déploiement de services digitaux. A partir de 2015, l’opérateur lance le pass mobilité, iDPASS. Disponible sous forme de carte NFC et d’appli mobile, ce service permettra de réserver une voiture, un "cab" (taxi ou VTC selon les endroits) ou encore un vélo en libre-service pour une courte durée.

Cap sur l'e-billet

Pour faciliter les déplacements des usagers les plus fréquents, la SNCF lance également la carte voyageurs 3 en 1 qui rassemblera la carte de réduction ou l’abonnement, le programme de fidélité et l’e-billet. Les voyageurs retrouveront leurs infos personnelles dans leur espace client sur le web. Les bornes dans les gares vont être remplacées d’ici à 2015 afin de délivrer une information personnalisée aux clients.

La SNCF va aussi expérimenter dans plusieurs régions, la billettique NFC (sans ) qui va permettre d’acheter son billet de TER avec son mobile, de le composter et d'effectuer le contrôle de smartphone à smartphone.

L'ère de la personnalisation

Enfin, la SNCF renforce son information voyageurs. Elle lancera cet automne une appli unifiée qui rassemblera toutes les fonctionnalités qui existent déjà sur plusieurs applis mobiles : recherche d’itinéraire, information en temps réel sur le trafic, les travaux sur le réseau, l’information en gare, son dossier voyages (e-billet, carte de fidélité)... et à terme, l’intégration des services porte à porte. "Notre parti-pris, c’est la personnalisation et la contextualisation de l’information", a expliqué Barbara Dalibard, dg de SNCF Voyageurs.

Géocalisation

Guillaume Pepy a, également, annoncé le lancement, fin septembre 2014, de SNCF maps, la cartographie, en temps réel, de tous les trains en circulation. Ce service sera consultable sur le site sncf.com, l’appli mobile sortira avant la fin de l’année 2014. SNCF maps permettra de connaître, l’endroit exact de son train et son horaire d’arrivée prévisible. Un service qui en appellera certainement d’autres. Car, la SNCF poursuit sa stratégie d’open data et multiplie le nombre de jeux de données mis à disposition du public.