Des transports en commun – bus et trains - saturés, un prix de l’essence cher et une population connectée, 75 % des internautes ont entre 15-34 ans... Il n’en fallait pas plus pour convaincre Frédéric Mazzella de se lancer en Inde. Le cofondateur de BlaBlaCar a annoncé, le 14 janvier 2015 sur BFM Business, qu’il proposait son service de covoiturage à partir de cette semaine. "23 millions de personnes se déplacent, chaque jour, en train. Les transports sont chers et pas toujours disponibles. Il faut s’y prendre à l’avance, sinon il n’y a plus de places", a-t-il expliqué.


Comme en Turquie, la stratégie de l'entreprise est d’être présente sur le mobile, car c’est le canal le plus utilisé pour se connecter à Internet. En Inde, 163 millions de personnes possèdent un smartphone. BlaBlaCar compte se faire connaître via, notamment, les réseaux sociaux : le pays compte 100 millions d’inscrits à Facebook.

En juin 2014, BlaBlaCar avait levé 100 millions de dollars pour financer son développement à l’étranger. Présent dans une dizaine de pays, situés principalement en Europe, l’entreprise est leader sur le covoiturage longue distance. Un succès salué par le , qui a consacré près d'une page à la start-up.

Voir l'intégralité de l'interview de Frédéric Mazzella sur :