BlaBlaCar poursuit son développement à marche forcée. La jeune pousse, née en 2006 et qui a passé le cap des 10 millions de membres en Europe en octobre 2014, vient d'annoncer le rachat de son concurrent allemand carpooling.com, deuxième acteur du marché, connu Outre-Rhin sous le nom de mitfahfgelegenheit.de. Créé en 2001, il s'agit du plus ancien service de covoiturage longue distance en Allemagne, indique un communiqué, qui ne précise pas le montant de ce rachat.

Par ailleurs, BlaBlaCar annonce l'acquisition d'Autohop un service de covoiturage basé à Budapest qui opère sur quatre pays, la Hongrie, la Roumanie, la Serbie et la Croatie. Cette nouvelle antenne de BlaBlaCar continuera à être dirigée par ses fondateurs "comme lors des précédentes acquisitions de la startup française", précise le communiqué.

Champion d'Europe


Avec ces acquisitions, la start-up qui est désormais présente dans 18 pays européens et emploie 260 personnes, revendique 20 millions de clients. Elle a pu réaliser ces achats grâce aux 73 millions d'euros de fonds qu'elle a levé en 2014 auprès de fonds d'investissement dont Index Ventures, Accel Partners et ISAI. 

Et ce n'est pas fini. Comme il l'avait confié en septembre 2014 au mensuel Transport Public, Frédéric Mazzella, président fondateur de BlaBlaCar, est engagé dans une course au développement géographique en Europe. L'idée étant de créer un vaste réseau de covoiturage concurrent direct du train.

Ce formidable développement, qui ne se soucie guère, pour l'instant, de rentabilité est dû pour une large part à la confiance que BlaBlaCar a su instaurer entre covoitureurs. Le véritable décollage a eu lieu en 2011 quand le site a mis en place le prépaiement en ligne qui a fortement réduit le taux de désistement (des covoitureurs comme des covoiturés) de 35% à moins de 4%.

Robert Viennet