La courte distance ne ressemble pas à la longue distance. 25% des Français disent avoir déjà covoituré pour se rendre à leur travail, selon l'enquête Ipsos pour le compte de Vinci Autoroutes sur le covoiturage du quotidien (1). Les plateformes de mise en relation entre les covoitureurs et les covoiturés représentent seulement 3% des cas dans la courte distance, selon l'étude nationale de l'Ademe sur .
 
La mise en relation des covoitureurs et covoiturés se fait majoritairement sur le lieu de travail, précise l'enquête Ipsos : 77% des utilisateurs de parkings de covoiturage sur autoroute effectuent leur trajet avec des collègues de travail, et 14% avec des amis ou de la famille.
 
Des placements principalement professionnels
 
84% des personnes interrogées, qui utilisent les parkings de covoiturage du réseau Vinci Autoroutes, covoiturent pour des déplacements liés à l'activité professionnelle : 50% pour des missions professionnelles et 34% pour des trajets domicile-travail.
 
Un partage peu monétisé
 
La répartition des coûts entre covoitureurs se fait principalement par l'utilisation alternée des véhicules (45%). Dans 12% des cas seulement, les passagers participent directement aux frais.
 
Les freins au covoiturage du quotidien
 
Sans surprise,  47% des personnes interrogées qui n'ont jamais utilisé le covoiturage pour des trajets domicile-travail, trouvent ce mode de déplacement "contraignant", selon l'enquête Ipsos. Et, 20% des sondés mettent en avant le faible intérêt économique, 18% la réticence à partager son trajet avec des inconnus, 11% l'allongement du temps de parcours.
 
Quelle alternative au covoiturage ?
 
S'ils ne pouvaient plus covoiturer, 90% des répondants effectueraient le trajet seul en voiture et 3% utiliseraient les transports en commun, selon l'Ademe.
 
 Florence Guernalec

(1) Méthodologie enquête IPSOS : pour réaliser cette enquête, l’institut Ipsos a interrogé, du 22 au 29 juin 2015, par Internet, 1 008 personnes, constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de chaque échantillon national est assurée par l’utilisation de la méthode des quotas.
- Etude de terrain VINCI Autoroutes : réalisée auprès de 350 personnes du 2 au 16 juin 2015, entre 6h et 9h et entre 17h et 20h, sur 18 parkings de covoiturage du réseau VINCI Autoroutes.