C'est un mariage de poids : d'un côté, plus de 200.000 utilisateurs actifs de la plate-forme de covoiturage ; de l'autre, plus de 180.000 véhicules connectés Renault. iDVROOM a annoncé, le 13 mars 2017, avoir conclu un partenariat avec le constructeur automobile. L'objectif ? Intégrer le système multimédia R-Link des véhicules Renault.
 
Concrètement, l'automobiliste, qui le souhaite, pourra facilement proposer de partager son trajet sur le réseau et l'application mobile iDVROOM. Il lui suffira d'entrer sa destination sur les GPS R-Link. La fonctionnalité est ainsi quasi automatisée. Celui-ci pourra, en outre, mettre à disposition des membres de la communauté des informations sur son véhicule dans son profil.
 
La plate-forme espère ainsi faire grandir encore la communauté de covoitureurs. "Ce partenariat avec le groupe Renault marque une étape significative pour iDVROOM (...). Plus largement, c’est une avancée prometteuse pour le marché du covoiturage en France", déclare la directrice générale d'iDVROOM, Frédérique Ville, dans un communiqué.
 
De son côté, ce partenariat entre dans la stratégie de Renault sur le véhicule connecté.  Il s'agit de "développer un écosytème de partenaires leaders dans leur domaine, qui viennent intégrer leurs solutions avec les plates-formes applicatives de nos véhicules", a commenté Benoît Joly, directeur ventes et marketing du véhicule connecté de Renault.
 
iDVROOM a multiplié ces dernières années les partenariats afin de répondre aux pratiques quotidiennes de ses membres –  par exemple, la garantie retour en taxi avec Europ Assistance en cas d'imprévu pour le covoituré, la gratuité du badge télépéage avec APRR pour le covoitureur qui accepte de partager son trajet.
 
F.G.

 A lire aussi : le dossier du numéro de mars 2017 du magazine Transport public
consacré au covoiturage courte distance
Dossier gratuit pour les abonnés MobiliCités à la formule Duo
(à retrouver dans votre espace perso - onglet Dossiers en couv -
ou achat sur le site de )