"Ca va mieux, la SNCF n'aura pas fait de pertes au premier semestre de l'année 2010, elle est dans le vert", a affirmé Guillaume Pepy, dont la compagnie doit publier le 31 aôut ses résultats semestriels.
Mais elle sera bénéficiaire "de manière tellement petite que nous ne sommes pas aujourd'hui satisfaits", a-t-il ensuite relativisé.
Le président de la SNCF indique de "vrais signes de reprise : les transports de marchandises sont bien repartis" et, s'agissant des "transports de la vie quotidienne, ça repart".


40 000 passagers supplémentaires à l'été 2010


En outre, les grandes vacances se sont "bien passées"selon le patron de la SNCF qui précise que la compagnie a transporté 400 000 personnes de plus qu'au cours de l'été 2009.
La directrice générale de SNCF Voyages, Barbara Dalibard, a annoncé dans les colonnes du Journal du Dimanche que la SNCF avait "transporté 17 millions de passagers, soit 1,5% de plus que l'été 2009".


Un milliard d'euros de pertes

La SNCF a essuyé une perte nette de près d'un milliard d'euros en 2009, son premier résultat négatif depuis 2001.
Elle a réalisé au premier semestre 2010 un chiffre d'affaires de 25,1%, grâce à l'intégration de nouvelles sociétés dans le groupe, dont sa filiale de transport public Keolis, mais aussi à une reprise de l'activité dans toutes les branches.
Guillaume Pepy a par ailleurs qualifié de totalement infondée une information du Nouvel Observateur selon laquelle il pourrait être nommé ministre à l'occasion du remaniement ministériel d'octobre. "C'est n'importe quoi (...) C'est 100% intox", a-t-il réagi ! (lire notre article sur le remaniement)

Nathalie Arensonas