Le premier train à grande vitesse privé de la compagnie ferroviaire italienne NTV circulera dans la péninsule le 28 avril 2012, a annoncé le transporteur dans un communiqué du 30 mars. Il concurrencera la compagnie publique Trenitalia.

"Pour la première fois au monde sur les lignes à grande vitesse, un opérateur privé, NTV, avec un investissement entièrement privé d'un milliard d'euros, amène la concurrence en Italie. Et offre aux voyageurs la possibilité de choisir avec qui voyager", indique NTV.

Cette nouvelle compagnie ferroviaire a été créée par un groupe d'entrepreneurs italiens dont le président de Ferrari et ancien président de Fiat, Luca Cordero di Montezemolo, et le patron du maroquinier Tod's, Diego della Valle. La compagnie française SNCF détient 20% du capital.
NTV doit compléter son offre avec une liaison Salerne-Turin et Rome-Venise "quand la flotte de 25 trains sera entièrement à disposition"


Alstom à l'italienne


Initialement, NTV aurait dû se lancer sur les rails en septembre 2011 mais l'homologation des trains a pris du retard. La compagnie dévoilera ses tarifs le 12 avril et les billets pourront être achetés à partir du 15.

L'Italie est traversée du Nord au Sud par une ligne à grande vitesse qui va de Turin à Salerne en passant par Milan, Bologne, Florence, Rome et Naples. Les trains Italo ont été commandés au groupe français Alstom pour un montant de 1,5 milliard d'euros.
Fenêtres panoramiques, voitures plus larges qu'un TGV classique, fauteuils en cuir, l'Italo, doté de trois niveaux de confort (smart, prima et club) est doté sur toute sa longueur du wi-fi, accessible gratuitement (lire notre précédent article sur Italo)
 
Alors que les privilégiés de la classe club disposeront d'écrans individuels où ils auront accès à la télévision par satellite, ceux de la smart disposeront d'une voiture-cinéma.

avec AFP