"SNCF complète sa présence sur le marché du covoiturage en rachetant 100% de GreenCove Ingénierie et la consolide avec l'acquisition d'Ecolutis", a précisé à l'AFP une porte-parole de la branche Voyages de la SNCF, confirmant une information du quotidien les Echos du 9 septembre 2013. Le montant de la transaction n'a pas été précisé.

La compagnie ferroviaire nationale détenait 20% de depuis 2009. L'acquisition des 80% supplémentaires, qui est intervenue en juillet, a été réalisée à travers la société Ecolutis, entrée dans le giron de la SNCF quelques mois auparavant.
A terme, les deux entreprises devraient n'en former qu'une, qui conservera les activités b2b (ventes aux professionnels) et b2c (ventes aux particuliers) des deux entreprises, ajoute Olivier Demaegdt, directeur général d'Ecolutis.

La SNCF "souhaite être présente sur ce marché pour compléter son offre de transport et répondre aux nouvelles attentes des clients vers des modes de transport alternatifs", commente la SNCF.

Selon Agnès Ogier, directrice marketing de SNCF Voyages et présidente de GreenCove et Ecolutis, "ce service en expansion répond aux besoins de mobilité de certains de nos clients".

La SNCF poursuit ainsi son développement dans un créneau qui commence à faire une concurrence significative au transport ferroviaire."GreenCove et Ecolutis ont une seule direction depuis début juillet 2013", détaille M. Demaegdt, précisant que la société basée à Angers a conservé ses bureaux de La Rochelle et Paris, et que des recrutements ont été menés, montant l'effectif total de huit à quinze personnes.

800 000 inscrits au site de covoiturage


Les deux sites revendiquent 800 000 inscrits, en ne comptant qu'une fois les personnes inscrites sur les deux sites, et un chiffre d'affaires total de l'ordre de 800 000 euros en 2012.
Dans le covoiturage entre particuliers sur internet, chaque passager paie le conducteur du véhicule pour un trajet donné, une partie de la somme revenant au site jouant le rôle d'intermédiaire.
Le leader du secteur en France est Blablacar (ex-covoiturage.fr) qui revendique 600 000 personnes transportées par mois en Europe et vise le cap des 900 000 mensuels en 2014, soit l'équivalent du trafic Eurostar, rappelle le quotidien Les Échos dans son édition du 9 septembre.

A l'automne 2012, la SNCF avait déjà investi dans l'entreprise de location de voitures entre particuliers Zilok Auto (devenue OuiCar) ou le spécialiste de l'autopartage Move About, dans le cadre d'Ecomobilité Ventures, un fonds commun avec Total et Orange.

N.A (avec AFP)