"Le ministère des Transports et la SNCF devraient annoncer sous peu une augmentation de 4% minimum pour les tarifs de billets et les abonnements des TGV, Intercités et TER", calcule Willy Colin, porte-parole de l'Association des voyageurs usagers des chemins de fer (Avuc).
En répercussion de la hausse du taux de TVA de 7 à 10% sur les transports prévue le 1er janvier 2014, mais aussi de l'inflation.

Une augmentation des tarifs toutefois réfutée par Barbara Dalibard. En marge du salon Top Résa, le 24 septembre à Paris, la patronne de SNCF Voyages s'est étonnée de ces projections. "Nous ne savons pas encore si nous répercuterons l'inflation sur le prix de nos billets, quant au taux de TVA, il s'impose à nous", a-t-elle confié après avoir annoncé un tassement du volume d'affaires de la branche Voyages de la SNCF au premier semestre 2013.

"Une large majorité de voyageurs utilise le train pour aller travailler et étudier ou pour des raisons familiales (familes éclatées). Il s'agit d'un service de première nécessité, au même titre que la culture", poursuit l'association d'usagers dans un communiqué du 19 septembre.
Allusion au futur taux de TVA sur les tickets de cinéma fixé à 5%, comme l'a récemment confirmé la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti.

En 2011, lorsque le taux de la TVA sur les transports publics était passé de 5,5% à 7%, les collectivités locales avaient majoritairement pris cette augmentation à leur charge, et le prix des billets de bus, tram ou métro n'avaient pas bougé (sauf exception comme à Strasbourg). Cette fois, au vu de leurs contraintes budgétaires, elles ne vont pas pouvoir être si généreuses avec les usagers des transports urbains. Pas plus que la SNCF...

Pour l'Avuc, "cette flambée intervient alors que les services de train ne cessent de se dégrader (trains supprimés, en retard, guichets fonctionant au ralenti, etc.)". L'association indique qu'elle va tenter de mobiliser d'autres regroupements de voyageurs pour organiser des actions de protestation.

Associée à celle de l'Union des transports publics (UTP), de la Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV), des usagers du transports (Fnaut) du Groupement des autorités responsables de transport (GART) qui ont déjà interpellé le gouvernement sur la TVA à 10%, leur voix portera peut-être plus fort.


N.A