Cette information a filtré en marge de la présentation des résultats de Keolis, le 22 mars 2013. L'opérateur de transport public, dont le chiffre d'affaires a une nouvelle fois progressé de 12% en 2012 à près de 5 milliards d'euros, et qui briguait l'exploitation du réseau de Grenoble face au candidat sortant Veolia Transdev, aurait bien aimé accrocher à son tableau de chasse une nouvelle Société d'économie mixte. Après celle de Strasbourg remportée en octobre 2012 avec la SNCF.

L'essai n'a pas été transformé. Veolia Transdev a sans doute poussé un soupir de soulagement après une longue série noire au cours de laquelle la filiale de la Caisse des dépôts et de Veolia Environnement a perdu quelques réseaux urbains emblématiques : Orléans, Aix-en-Provence, Nice, Cannes.

Michel Issindou, président du Syndicat mixte des transports (SMTC), va annoncer au comité syndical du 25 mars qu'il entre en négociation exclusive avec Veolia Transdev, puis présentera la candidature de l'opérateur au vote du conseil syndical du 22 avril.

Ce nouveau contrat d'assistance de la Société d'économie mixte des transports de l'agglomération Grenobloise (Semitag), débute le 1er juillet 2013, pour sept ans et demi. Il doit générer pour l'opérateur un peu plus d'un million d'euros par an.

 

Le renouveau de "Transdev"

L'offre de Veolia Transdev était la moins disante. Mais une autre raison a sans doute pesé fortement dans la balance : la sortie partielle de Veolia Environnement dans le capital de Veolia Transdev et la montée à 60% de la Caisse des Dépôts. "Transdev l'a emporté", nous a indiqué une source proche du dossier, oubliant (volontairement ?) Veolia au passage.

Les élus grenoblois, comme ceux de Strasbourg, s'étaient en effet toujours opposés à la fusion entre Transdev, leur "opérateur historique" et Veolia.

C'est comme si aux yeux des élus locaux, Transdev avait retrouvé son ame. D'ailleurs, si l'on en croit le site mobilettre.com, Transdev serait le nouveau nom du groupe, oubliant également Veolia au passage... Jean-Marc Janaillac, son nouveau pdg, pourrait en faire l'annonce le 26 mars lors de la présentation des résultats 2012 et de la nouvelle stratégie du numéro un français des transports publics (1).

Robert Viennet

(1) 7,9 milliards de CA en 2011