Quatre-vingt voitures électriques en libre-service appelées "Bluecub" et 180 bornes de recharges seront réparties dans la cité girondine sur quarantaine de stations d'autopartage, dès novembre 2013, promet l'industriel.
Le nombre de voitures augmentera progressivement en fonction des besoins des consommateurs, pour atteindre en juin 2015 les 200 unités.

A la différence d'Autolib' à Paris qui est une délégation du service public, "Bluecub" est à l'initiative du groupe Bolloré. Il sera développé à Bordeaux, Bègles, Cenon, Mérignac, Pessac, Le Bouscat et Talence sur la base d'une Autorisation temporaire d'occupation (ATO) du domaine public, délivrée par la Cub, pour l'installation de bornes de recharge des véhicules électriques et en contrepartie, le groupe Bolloré prendra à sa charge l'installation d'une quarantaine de stations d'autopartage.


Bluecub et Autocool

"Ce maillon supplémentaire dans la chaîne locale de la mobilité fonctionnera en complément du tramway, des bus, des vélos en libre service (VCub) et des voitures en libre service Autocool, a souligné la CUB.

L'abonnement dont les tarifs définitifs sont encore à l'étude, devrait être de 19,90 euros par mois et d'un coût de 7 euros par demi-heure ou de 99 euros par an et de 6 euros la demi-heure.

Pour rappel, Bolloré s'apprête à lancer 130 véhicules en libre-service à Lyon à l'automne 2013 et devrait l'installer également aux Etats-Unis, à Indiannapolis.

N.A