La grève, lancée à l'appel de la CFDT majoritaire et de la CGT, "ne cesse de s'amplifier" et touche désormais environ 80% du personnel, principalement des agents de conduite, a indiqué à l'AFP le représentant syndical CFDT, Rémi Aufrere. Plus de 60 trains étaient bloqués, le 14 octobre 2013, faute de conducteurs, selon la CGT, dont certains aux frontières.

Ce mouvement a pour but "d'améliorer les conditions de vie et de travail des salarié(e)s, et de garantir un respect de la réglementation du travail et des salarié(e)s", selon un communiqué de la CFDT. Les syndicats dénoncent également un dialogue social devenu une "arlésienne", "l'absence de négociation sociale véritable" et un "ras-le-bol général" des salariés.

"On est arrivés à un point de rupture", selon Rémi Aufrere. Euro Cargo Rail, créé en 2006, emploie environ 1000 salariés, dont la  moitié sont des agents de conduite.

(AFP)