Un trajet de 6,6 kilomètres qui dure 22 minutes, ponctué de 16 stations pour desservir Saint-Denis, Pierrefitte, Sarcelles, Garges-lès-Gonnesse et Montmagny. Trafic attendu, entre 30 000 et 36 000 voyageurs par jour selon les estimations de la RATP et du Syndicat des transports francilien, le Stif.

Cette nouvelle infrastructure de transport collectif qui passera toutes les 5 minutes en heures de pointe, toutes les 8 minutes en heures creuses a coûté 163 millions d’euros (cofinancés par le région (116,7 M€), l’Etat (28 M€), le Val d’Oise (16,3 M€) et la RATP (22 M€).

Plus 52 millions pour le matériel entièrement financé par la région : un tram sur pneus, le Translhor deNTL (ancienne division de Lohr Industrie rachetée en 2012 par Alstom), "plus silencieux qu’un tram fer et qui s’insère plus facilement dans le tissu urbain contraint ", selon un communiqué de la RATP.

Le nouveau tram T5 est connecté au RER D, à la ligne 13 du métro parisien, au tramway T1. Enfin, 15 lignes de bus ont été remaniées pour l’occasion sur le réseau RATP, TVO (Trans Val d’Oise) et des Courriers d’Ile de France (CIF).

Fil  :

N.A